Notre mission

Le réemploi des matières et la valorisation des personnes au Lac-Saint-Jean.

En tant qu’entreprise d’économie sociale, Réemploi+ a pour double mission de créer un écosystème innovant afin d’assurer :

  • Le réemploi des matières résiduelles issues des écocentres afin d'en détourner 5 000 tonnes de l'enfouissement par année.
  • La valorisation des personnes en offrant de nouvelles opportunités de formation et d'intégration en emploi, particulièrement pour celles ayant besoin d'un tremplin pour se rapprocher du marché du travail.

Comment réalisons-nous cette mission?

  • Écocentres : En détournant de l’enfouissement des matières récupérées à partir du réseau d’écocentres de la RMR au Lac-Saint-Jean.
  • Quincaillerie R+ : En rendant ces matières récupérées accessibles au public dans nos quincailleries.
  • Ateliers R+ : En offrant des plateaux de travail et d’apprentissage, en collaboration avec nos partenaires, pour favoriser l’intégration en emploi de personnes.

Notre conseil d'administration

Des administratrices et des administrateurs impliqués dans la réussite de Réemploi+:

  • Lucien Boily, président
  • Marie-Claude Parent, vice-présidente (coordonnatrice, Centre de services scolaire du Pays-des-Bleuets)
  • Simon Coutu, Trésorier (président du Groupe Coderr)
  • Jean-Guy Lamothe, secrétaire (retraité - directeur général adjoint, Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy)
  • Richard Villeneuve, administrateur (directeur général, Caisse Desjardins d’Alma)
  • Josée Gauthier, administratrice (directrice générale, Groupe Coderr)
  • Guylaine Dubé, administratrice (présidente, Juvéna)
  • Cathy Fortin, administratrice (directrice générale, Juvéna)
  • Mylène Girard, administratrice (directrice générale, Carrefour jeunesse emploi La Bivoie - Lac-Saint-Jean-Est)
  • Carrefour jeunesse emploi des Bleuets
  • Frédéric Morin, administrateur (coordonnatrice, Centre de services scolaire Lac-Saint-Jean)
  • Guy Ouellet, observateur (directeur général, RMR LSJ)

Réemploi+, c'est aussi :

5 000 tonnes

de matières détournées de l’enfouissement.

36 municipalités

et une communauté innue qui participent à un projet collectif.

150 000 citoyens

invités à prendre part activement à l'économie circulaire du Lac-Saint-Jean.

32 emplois

directs créés.